Les écrans et leurs effets

Les écrans et leurs effets

Les écrans et leurs effets

Aujourd'hui, nous allons exceptionnellement mettre de côté le jeu vidéo pour se concentrer sur les écrans. Car mine de rien lorsqu'on joue à un jeu vidéo nos yeux sont devant... un écran. Tout est lié ! Les écrans lumineux font entièrement partie de notre quotidien. À commencer par ceux des smartphones, puis par les écrans de manière générale (télévision, ordinateur, tablette...). Ces sources lumineuses ne font pas toujours du bien à nos yeux et peuvent être nocives pour notre bien-être en général, il est donc bon de savoir gérer sa consommation d'écran et de comprendre quelles sont ses répercussions sur notre santé.

Nous allons nous intéresser essentiellement à ce que provoquent les écrans à proprement parler, non au contenu qu’ils proposent. L'objectif ici est d'être clair, court et concis. Nous mettrons donc de côté la multitude de chiffres et d'études réalisées sur le sujet (qui se concentrent justement en général sur le contenu). De plus, la technologie à laquelle nous nous intéressons est encore jeune et il y a aujourd'hui un manque de recul et d’expérience altérant la bonne analyse des effets sanitaires provoqués par les écrans.

L'oeil

Anatomie de l’œil

Avant de commencer, il est important de présenter en quelques mots l'anatomie de l'oeil afin de comprendre plus en détail ce qui va suivre. Et puis un peu de biologie ne fait jamais de mal. L'oeil est un organe qui nous permet de capter la lumière, afin de retranscrire des images et de voir. Il est composé d'une vingtaine d'organes, fonctionnant en résumé de la manière suivante :

À l'avant de l'oeil se trouve la cornée, sorte de hublot qui laisse passer la lumière et filtre une partie des UV. La lumière passe ensuite par la pupille qui s'ouvre plus ou moins selon l'intensité lumineuse. La lumière traverse le cristallin qui absorbe aussi une partie des UV et sert à focaliser l'image sur la rétine afin de voir net. La rétine reçoit les informations lumineuses afin de délivrer la vision, elle se compose en partie de la macula, une sorte de tâche jaune qui permet la précision de vision. La rétine est rattachée au nerf optique, qui est chargé de transmettre au cerveau les différentes informations visuelles.

La Lumière bleue, l'ennemie numéro 1

La lumière bleue se décompose essentiellement en deux catégories : la lumière bleu-violet et la lumière bleu-turquoise. Tandis que la seconde est bénéfique à notre santé, la première est au contraire plus nocive. La lumière bleu-violet est naturellement présente dans l'environnement, mais c'est au travers des écrans à LED qu'elle l'est en abondance, ainsi que par certains systèmes d'éclairage LED.
Cette lumière bleue n'est pas entièrement filtrée en amont et atteint facilement la rétine et plus précisément la macula.

Les conséquences de l'exposition

L'exposition prolongée à la lumière bleu-violet entraîne plusieurs effets néfastes comme la fatigue visuelle, la sécheresse oculaire, des troubles de la vision et du sommeil ou des maux de tête.

Pour ce qui est de la sécheresse oculaire, devant un écran les yeux restent inconsciemment ouverts et clignent peu. Cela a pour effet de provoquer une évaporation du film lacrymal, ce dernier protège la cornée et l'oeil des bactéries et est donc indispensable à la bonne santé de nos yeux.

Concernant la fatigue visuelle, le simple fait de lire sur un écran est éprouvant pour les yeux, ils doivent sans cesse s'adapter à ce qui y apparaît, aux différences de contrastes, de tailles d'affichages, de couleurs... En effet, toutes ces informations peuvent améliorer l'attention visuelle mais elles fatiguent à la fois. Et certains effets secondaires peuvent apparaître, comme une impression d'éblouissement et un début de mal de tête par exemple.

La lumière bleu-violet joue également un rôle important sur le sommeil. C'est une lumière qui a tendance à éveiller et je ne vous apprend rien en disant que passer du temps devant un écran le soir retarde l'arrivée du sommeil, ou du moins son bon déroulé.
Pour être plus précis, notre horloge biologique (ou circadienne) est altérée par la lumière bleu-violet qui affecte la mélatonine, communément appelée l'hormone du sommeil. Elle est grandement produite la nuit et veille au bon fonctionnement de notre corps en général. C’est donc indispensable de prendre soin d'elle.

La lumière bleu-violet a aussi de l'effet sur une autre hormone : l'insuline, qui sert à gérer la bonne répartition du sucre dans l'organisme. La lumière des écrans perturbe son bon fonctionnement et le sucre se retrouve stocké en abondance. Ce n'est pas favorable pour le corps, en particulier le soir ou il a moins besoin de sucre qu'en début de journée.

Savoir se protéger

Passer du temps devant un écran ne va pas vous rendre myope instantanément ou vous faire faire de mauvaises nuits dès la première utilisation, tout est une question de long terme. Cependant pour les personnes déjà victimes de troubles du sommeil ou de problèmes de vue, il est recommandé de faire plus attention. Par exemple si votre rétine est déjà fragilisée ou que vous avez des antécédents familiaux liés aux problèmes de vue comme la DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l'Âge), car les effets pourraient s'aggraver ou s'accélérer. Concernant les enfants, ils sont une cible à protéger en priorité car leurs yeux sont encore en formation jusqu'à l'âge de 12 ans environ, leur cristallin étant plus sensible que ceux des adultes.

Il est sage d'user de prudence lorsque l'on passe du temps devant un écran et plusieurs petites choses peuvent vous y aider :

  1. Faire attention à la distance qui nous sépare de notre écran, essayer de laisser une distance d'au moins 50 cm.
  2. Penser à faire des pause toutes les 20 minutes environ et en profiter pour exercer sa vision à longue distance. Regarder au loin en extérieur par exemple.
  3. Savoir gérer la luminosité et le contraste de ses écrans, ne pas hésiter à la baisser au maximum lorsqu'il n'y pas de gênes lumineuses.
  4. Cligner des yeux intentionnellement, cela peut paraître bête car on le fait habituellement inconsciemment mais ça ne sera que bénéfique. Rien ne vous empêche de vous passer un peu d'eau sur les yeux aussi.
  5. Il existe des verres optiques filtrant une partie de la lumière bleue, ils ne bloquent pas toute les lumières nocives mais s'avèrent tout de même très efficaces. De plus ils constituent aujourd'hui l'une des seules protections à la lumière bleu-violet, plusieurs écrans disposent par ailleurs d'options permettant d'appliquer des filtres anti lumière bleue.

Difficile de faire face en bonne et due forme aux écrans, ils font désormais pleinement partie de notre quotidien. Mais lorsque nous y sommes exposés, essayons de prêter attention à la bonne santé de nos yeux et de notre corps en général, car nous ne savons pas encore exactement les effets qu'ils peuvent avoir sur le très long terme. Ouvrons donc bien les yeux aujourd'hui face à ces effets néfastes au lieu de peut-être devoir les fermer à l'avenir, pour toujours.

Si notre article vous a plu

Soutenez nous sur Tipee

Ylonith
Ylonith

Voyageur de mondes virtuels, passé par Midgar, Skellige et les terres d’Azeroth. Admirateur de jeux enchanteurs, et explorateur du multivers vidéoludique.