La Route vers l’École du Jeu Vidéo : L’Affrontement

J’ai remarqué au fil du temps que les lycées renseignent très mal sur les écoles de jeux vidéo, et qu’il était difficile de trouver comment vraiment préparer les concours qui vont avec. C’est pourquoi je vous proposerai tout au long de cette année, quelques trucs et astuces que j’ai récolté à force d’arpenter les salons étudiants.


Épisode 4: Il y a des moments où l’on rêve d’avoir un point de sauvegarde IRL (4/4)

 

Des connaissances plein la tête et des idées plein le book, vous vous demandez sûrement encore ce qu’il va se passer durant le fameux concours dont nous vous parlons depuis le premier épisode. Outre les épreuves de culture générale ou de dessin présentes dans la plupart des concours de ce type, la partie décisive reste l’entretien.

Alors que les dates des premiers concours approchent, passons à la dernière étape de la préparation : savoir ce qui nous attend et comment gérer son stress sont des éléments clés pour réussir l’épreuve.
Petit tour d’horizon donc, de ce qu’est l’entretien et de comment l’appréhender.

 

Point n°1 : le type de jury

Commençons par l’évidence : chaque jury est différent, avec des réactions différentes ! Il est donc important de rester maître de soi même et de cerner la ou les personnes en face de nous.

Vous l’aurez compris, le nombre de juges pour votre entretien peut varier, mais aussi le nombre de candidats présents avec vous !
Il arrive en effet que certaines écoles fassent des doubles (ou plus) entretiens, par manque de ressources ou tout simplement pour vous mettre à l’épreuve.
Quoiqu’il arrive ne paniquez pas ! Le mieux à faire dans ces situations là c’est tout simplement de considérer les autres candidats présents comme des alliés et non des ennemis. Un ton condescendant et une attitude agressive ne pourront jamais vous être favorable, la réussite de l’entretien se basant principalement sur l’appréciation du jury.
Au contraire, en vous montrant courtois et à l’aise dans la conversation, vous montrerez un calme et un esprit d’équipe même en situation de stress, deux qualités recherchées et essentielles dans ce métier!
De plus, évitez toutes remarques ou commentaires, même positifs, sur le travail des autres candidats tant qu’on ne vous y a pas invité, afin de laisser respirer l’entretien.

À deux ou à dix dans la même pièce, rappelezvous que quoiqu’il arrive le jury n’est pas là pour vous faire rater le concours, mais bien pour apprendre à vous connaître. Voyez ça comme une discussion entre passionnés !

 

Point n°2 : Les sujets abordés

 

Tout d’abord, il est important de noter que vous pouvez sans problème prendre quelques secondes avant de répondre aux questions, afin de formuler une réponse construite et réfléchie. Répondre dans la précipitation risque de vous faire faire des erreurs ou oublier des points importants pour le bon déroulement de la discussion. Il faut aussi parfois accepter que nous n‘avons pas la réponse à certaines questions. L’honnêteté de reconnaître nos lacunes est beaucoup plus appréciée qu’un mensonge éhonté (les jurys connaissent toujours la réponse à leur question).

 

On peut diviser en deux grandes parties les thèmes abordés lors de l’entretien :

 

→ les questions personnelles : qui vous êtes, vos expériences et compétences, vos passions, vos motivations etc…

 

→ les questions de connaissance : ça peut être des questions de culture générale (avez vous déjà vu des grands classiques du cinéma, quels sont vos courants artistiques préférés…), d’analyses (quel jeu ou type de jeu préférez-vous / détestez-vous et pourquoi ? Quels sont pour vous les influences ou les point forts de tel ou tel jeu…), ou encore de compréhension des métiers de la création du jeu vidéo (les grandes spécialisations, la chaîne de production, les nouvelles technologies…).

 

Le but ici est de cerner votre personnalité et votre intérêt pour les métiers vidéoludiques. C’est le moment de parler de ce que vous aimez, alors amusezvous ! Si vous développez de vous même la conversation, elle ira naturellement vers des sujets avec lesquels vous êtes à l’aise, que du bonus donc !

Il arrive parfois qu’une partie de l’entretien se passe en anglais ou dans une autre langue en fonction de vos compétences. Rien de dramatique rassurez-vous, c’est l’un des rares moment où le jury vous met volontairement en situation de stress afin de voir comment vous réagissez. Généralement sur des sujets que vous connaissez bien afin de ne pas vous mettre en difficulté non plus. Si vous n’arrivez pas à répondre à la question, le simple fait d’expliquer (dans la langue demandée bien évidemment) pourquoi vous ne pouvez pas répondre peut vous permettre de réussir cette partie.

 

 

Les jeux vidéo c’est avant tout un melting pot de notre culture!

 



Point n°3 : la présentation de vos projets

 

Bien que cette partie peut arriver à tout moment durant l’entretien, elle arrive généralement à la fin. Pas de panique donc si on ne s’y intéresse pas tout de suite!

Comme précisé dans les épisodes précédents, le mieux est de présenter un book papier (et rangé) afin de permettre au jury de naviguer facilement et comme il le désire. N’hésitez pas à mettre de vous même en avant certains projets dont vous êtes particulièrement fier afin de le guider. Mais ne le noyez pas non plus sous les informations, qu’il puisse profiter du travail et vous poser des questions quand c’est vraiment nécessaire.

Parfois il appréciera des choses inattendues ou au contraire critiquera vos parties favorites, mais quoiqu’il arrive ne vous perdez pas en justifications ou en excuses. Vous pouvez bien sûr expliquer rapidement vos choix, mais le but ici est de voir si vous êtes ouvert à la critique et à l’apprentissage. C’est pour rentrer dans une école après tout !
Il peut arriver qu’un jury soit particulièrement méchant, mais c’est bien souvent un rôle pour tester vos réactions, la personne montre généralement très vite qu’elle ne pensait pas ses propos. C’est parfois même elle la plus gentille au final dans le cas de duo ou de trio de juges !

 

Conclusion :

 

Le maître mot lors de l’entretien mais aussi tout au long du concours est ne paniquez pas ! Il faut rester maître de soi même, ne pas hésiter à respirer et prendre du recul pour mieux s’adapter aux contraintes et surprises qui peuvent arriver tout au long des épreuves.
Oubliez math, physique chimie et autre sciences économiques, les thèmes abordés dans ces concours sont des thèmes que vous aimez, qui vous passionnent et que vous allez pouvoir partager avec d’autres passionnés tout au long de ces épreuves. Il n’y a pas de raison que ça se passe mal.

On ne le dit jamais assez, vous n’avez rien à y perdre tout à y gagner, alors foncez !

 

Leave a Reply

Catégories
Twitter